Moins de stress

B14-Incr-Physiol-Calmness-v1Une étude sur les cadres et les travailleurs de l’industrie automobile a démontré que les travailleurs, après trois mois de pratique régulière du Programme de Méditation Transcendantale,semblaient avoir une plus grande sérénité physiologique, au travail et au repos, par rapport aux sujets témoins des mêmes lieux de travail.Ref.Anxiety, Stress and Coping: An International Journal  6: 245–262, 1993

Moins d’anxiété, moins de stress : la Méditation Transcendantale comparée à d’autres techniques de méditation.

E18-Decreased-Anxiety-v1D’une méta-analyse statistique portant sur les résultats de 146 études indépendantes, il ressort que la technique de Méditation Transcendantale est significativement plus efficace pour réduire la disposition à l’anxiété que les procédures de concentration ou de contemplation ou d’autres techniques de méditation.Ref.Journal of Clinical Psychology 45: 957–974, 1989

Moins de stress chez les étudiants

E39-Decreased-Stress-ResponseDes étudiants universitaires ayant appris la technique de Méditation Transcendantale ont montré moins de réponse au stress après seulement 10 semaines de pratique ce qui contrastait avec la réponse au stress plus élevée d’étudiants choisis au hasard dans deux groupes témoins formés à deux moments différents. La diminution de la réponse au stress a été mesurée comme une adaptation physiologique plus rapide au stimulus stressant occasionné par un très grand bruit. En outre, les étudiants qui avaient appris la technique de Méditation Transcendantale ont également montré une plus grande intégration des fonctions cérébrales et une plus grande résistance à la somnolence par rapport aux groupes témoins.Ref.International Journal of Psychophysiology 71: 170–176, 2009

Moins de stress chez les cadres

B25-Decr-Stress-ManagersUne étude prospective effectuée durant trois mois chez des cadres dans une entreprise d’appareils médicaux montra que ceux qui avaient appris la Méditation Transcendantale firent l’expérience d’une diminution significative du stress sur un indice standardisée mesurant le degré de stress dans des situations vécues par quelqu’un comme trop lourdes, incontrôlables ou imprévisibles, par rapport à un groupe témoin équivalent.Ref.Dissertation Abstracts International 57(6): 4068B, 1996

Moins de stress chez les ouvriers et les cadres.

B15-Dec-Stress-During-TaskUne recherche effectuée auprès de cadres et de travailleurs de l’industrie automobile a démontré qu’après trois mois de pratique régulière du Programme de Méditation Transcendantale, les salariés souffraient moins de stress physiologique (mesuré par une conductivité plus faible de la peau ) lors de l’exécution d’une tâche par rapport à un groupe témoin du même site.Ref.Anxiety, Stress and Coping: An International Journal  6: 245–262, 1993

Plus de calme dans la vie.

H3-Calmer-Style-of-PhysiUne méta-analyse a démontré que les personnes qui pratiquaient le Programme de Méditation Transcendantale de Maharishi étaient un plus calmes au niveau de leurs fonctions physiologiques hors de leur méditation, contrairement aux personnes d’un groupe témoin, ainsi que le prouvèrent les mesures effectuées au niveau des fréquences respiratoires, des pulsations cardiaques, des réactions spontanées de la résistance de la peau et du taux du lactate plasmatiques qui toutes se situèrent à un niveau inférieur.Ref.American Psychologist 42: 879–881, 1987

Récupération plus rapide suite à une situation stressante.

H2-Recovery-from-stressLe système nerveux des pratiquants de la Méditation Transcendantale récupèrent  plus rapidement suite à un bruit violent : ces personnes ne produisaient plus de réaction de stress GSR après un nombre réduit d’émission de bruits par rapport à un groupe témoin équivalent de personnes ne pratiquant pas.Ref.Psychosomatic Medicine 35: 341–349, 1973

Plus de stabilité du système nerveux

H1-Greater-Phys-Stabil-v1Ceux qui pratiquent la technique de Méditation Transcendantale montrent une plus grande stabilité du système nerveux autonome, comme indiqué par une réduction des fluctuations spontanées de la résistance de la peau (plus de temps entre les fluctuations).Ref.Psychosomatic Medicine 35: 341–349, 1973

Ce qu’en disent les médias